top of page
  • Photo du rédacteurReiki énergie phare

Le Reiki est un exercice de lâcher prise


Le reiki est un exercice de lâcher prise

S’abandonner à un autre état de conscience demande une disposition intérieure de lâcher prise qui n’est pas innée. Plus vous visiterez d’autres états de conscience, plus la transition vers ces derniers deviendra automatique.


C’est exactement comme l’apprentissage du sommeil. En effet, tous les nouveau-nés doivent apprivoiser cet état d’esprit qui n’est pas inné :«dormir et le rester est une succession d’état qui demande un temps d’initiation. S’endormir demande des acquisitions qui se font par étapes, plus ou moins longues, plus ou moins faciles selon le caractère et la sensibilité de votre tout-petit. C’est le fruit d’un apprentissage, comme manger, marcher, parler puis lire et écrire. »


Un autre exemple est la méditation. Lors de son apprentissage, il est fréquent de ne pas tenir plus de 5 minutes, car l’activité de l’esprit déconcentre. Il en est de même pour l’hypnose qui sera impacté par la réceptivité du receveur: « L’inefficacité de la séance peut aussi provenir du patient et de sa résistance. En effet, si vous avez tendance à trop analyser ce que vous dit l’hypnothérapeute au lieu de vous laisser aller, il faut changer votre état d’esprit. Il faut pouvoir accueillir la proposition du praticien pour être réceptif.»


Est-ce que passer trop de temps dans le même état d’esprit pourrait contribuer à augmenter notre fatigue? Un peu comme il est recommandé d’alterner les positions physiques (ex: se lever pour ne pas demeurer assis pour une trop longue période)? Faudrait-il également alterner ses états de conscience pour stimuler son mental?


Au grand plaisir de prendre soin de vous. ☀️


Christine Simard


Maître Reiki


christine.simard.reiki@gmail.com



Médiagraphie


Comments


bottom of page